Date de publication
11.12.2018
Auteur
P. Georg Gantioler, fso

Prise de position suite à des accusations et déclarations publiques

1. Mme Doris Wagner/Reisinger a vécu huit ans dans notre communauté et d’un commun accord l'a quittée en 2011. Elle a présenté « son histoire » dans des articles, interviews, talk-shows, dans son livre « Nicht mehr ich » (2014), des conférences et récemment dans un film « Female Pleasure ». Elle y diffuse une image très négative de notre communauté. En plus des accusations de caractère général, elle se réfère à des événements qui ont eu lieu il y a dix ans dans l’un de nos centres à Rome.

Elle a déposé plainte pour viol. Cette plainte a été examinée par la Communauté et au niveau ecclésial. Elle a fait l’objet d’une enquête par le Ministère public en Allemagne (2012) et en Autriche (2014). Aucune instance n’a retenu ce chef d’accusation à l’encontre de la personne en cause. En Autriche, le Ministère public compétent a classé l’affaire faute de preuves. D’autre part, l’accusation concernant un comportement inapproprié dans le contexte du sacrement de la pénitence a été examinée à l'intérieur de la communauté et par les autorités ecclésiastiques. En 2014, l’autorité ecclésiastique compétente a informé les Supérieurs de « L'Oeuvre » qu'il n'y avait pas de délit. Les différentes déclarations publiques de Mme Doris Wagner laissent à penser qu'elle n'accepte pas les conclusions des instances civiles, ni celles des autorités ecclésiastiques compétentes en la matière. Quant aux accusations de caractère général, qualifiées « abus spirituels » par Madame Wagner, elles ont été abordées et étudiées dans le cadre de la Visite apostolique.

2. Dans ses conclusions à la fin de la Visite apostolique de 2013-2014, la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique a confirmé l'approbation pontificale de la Communauté en tant que forme nouvelle de Vie Consacrée. Elle a demandé la révision des Constitutions, approuvées pour dix ans en 2001 et en 2011. Cette révision vise à prendre en compte l’évolution depuis l’approbation pontificale et à assurer le maintien et le renforcement de la mission propre de « L'Oeuvre ». Elle préconise en outre l’introduction d'un Chapitre général, pratique non prévue jusqu’alors.

3. Les responsables de « L'Oeuvre » et les membres de la Communauté ont accepté ce travail de mise à jour conformément aux demandes de la Congrégation suite à la visite apostolique. Les échanges à partir des expériences respectives les ont amenés à cerner davantage la mission propre de la communauté.

Le regard est tourné vers l'avenir en vue de servir le peuple de Dieu et l'Église selon le charisme propre.

Bregenz, le 1er décembre 2018

P. Georg Gantioler, fso
Porte-parole